Chantiers et immersions artistiques
Menu Close Menu

les Brigades de lecture s'installent à Indre (Loire-Atlantique) (2007-2009)

Avec ce chantier artistique, échelonné sur deux années (2007-2009), la compagnie PaQ'la Lune a imaginé un projet d'éducation artistique à l'échelle d'une commune à Indre (Loire-Atlantique). Il s'agissait avant tout d'ouvrir le regard d'un public scolaire sur la création artistique en alliant spectacle professionnel, ateliers de pratiques artistiques, créations partagées, autour de la lecture à voix haute.

Pour la première fois, avec l'aide de la municipalité, a été imaginé un parcours culturel pour que l'enfant puisse être spectateur mais aussi acteur afin de créer un réel échange culturel.

La première année des temps de formation ont été proposés aux bibliothécaires, aux enseignants et un fond de théâtre a été créé au sein de la bibliothèque municipale. Les Brigades de lecture sont intervenues dans les classes puis ont proposé des ateliers de théâtre et de lecture à voix haute.
Enfin pour finaliser cette première année, les enfants ont pu découvrir l'univers du spectacle vivant avec Lettre à Panser.

L'année suivante une mise en scène des Brigades de lecture a été imaginée et a permis cette fois-ci un réel jeu entre imaginaire et réalité, associant à nouveau la bibliothèque municipale, les écoles, l'accueil périscolaire... Une histoire a été créée, celles des vacances avortées des comédiens-Brigadiers, devant repartir en mission à Indre.

Les Brigadiers de lecture ont alors revisité les écoles, non pas dans les classes mais à la cantine, surprenant ainsi les élèves en plein bœuf-carottes. Tête en l'air, l'un des comédiens-Brigadiers oublie l'une des valises, permettant aux élèves de découvrir extraits de textes, jeux de mots dans le cahier de vacances des comédiens-Brigadiers (formidable appui pédagogique pour les enseignants et les animateurs périscolaires).
Après ces allers et retours entre la réalité et l'imaginaire, sept classes ont participé à des ateliers de pratiques artistiques. A chaque Saint Glin-Glin, un comédien-Brigadier est venu filmer chaque classe lors d'un atelier. La vidéo a été ensuite diffusée dans les classes pour que chacun observe le travail des autres, réfléchisse sur l'idée d'être spectateur et propose des critiques constructives.

Afin de valoriser le travail de tous, lors du temps fort de juin 2009 des « minis-brigades » accompagnées d'un comédien-Brigadier, ont surpris les autres élèves en faisant à leur tour irruption dans les classes de leurs écoles.